top of page
  • Photo du rédacteurKatia

Transition & ras-le-bol spirituel


Depuis un moment j’entends et je lis une fatigue spirituelle s’être installée parmi certaines personnes, qui ayant parcouru le marathon du siècle dans le sillage de la spiritualité et surfant les vagues successives du dev perso et du new age, se retrouvent à bout de souffle, désillusionnés, en perte de repères et surtout, à part une connaissance de soi en superficie et pas en profondeur, leur vie n’a pas changé d’un chouilla et pire… toujours les mêmes schémas se répétant avec des configurations différentes .. mais oui on n’y voit que du feu! La lumière éblouit effectivement…


Sans partir dans les hautes sphères au risque de m’y perdre (encore!) j’aimerais juste apporter ma vision pour ceux qui s’y retrouvent..

Je suis passée par là!



Tout est mouvement, évolution, constamment. Et si la spiritualité a pu répondre au besoin de s’ouvrir à d’autres réalités, à une autre dimension de l’humain que nous sommes, à répondre à des questions existentielles et aussi malheureusement à fuir la réalité, elle a eu son rôle à jouer mais en rien elle n’est une finalité.


Rien n’est figé, ça reste un passage, et le leurre est de rester enfermé dedans en croyant avoir touché le Graal, l’ultime vérité qui délivrera l’être humain de toutes ses chaînes. Un passage tout autant dualiste que la vie des plus communs des mortels.


On ne veut que lumière, faut transmuter la méchante ombre qui baisse notre taux vibratoire et bien-sûr éteint notre lumière ohh misère...

Plus sérieusement, nous sommes configurés depuis des eons à polariser cette dualité (bien/mal) par laquelle on interprète le monde qui nous entoure. Le but du jeu étant d’arriver à réunir tout ça, en nous, dans notre vie, dans notre corps, pas perchés tout en haut ni en vibrant je ne sais pas à combien, mais là .. ici.. sur terre en vivant notre vie, en conscience, pas en méditant imaginant ou visualisant, non!


Ce ras-le-bol ou plafonnement est naturel, salutaire même je dirais. Pour moi il est la suite logique d’un mouvement évolutif de la Conscience. Si l’âme est le principe YIN féminin le cœur, l’Esprit lui est le principe YANG masculin l’intelligence ou mental supérieur. Le corps en est le récipient.


La spiritualité nous a ouvert la porte du cœur et la Conscience nous prépare maintenant à l’union de ces deux principes: l’esprit se veut dans la matière, et il émerge à travers notre corps. Pas ailleurs, il n’y a pas d’ascension, il y a descente/émergence. On embrasse notre réalité physique, on aligne nos actions, on s’occupe de notre corps, on atteint une sécurité intérieure par une stabilité émotionnelle et une gestion chirurgicale du mental (il aime bien nous raconter plein d’histoires lui!).


Après le passage de la réintégration de l’énergie féminine, on passe à la réintégration de celle masculine et les équilibrer en nous. Il n’y a rien de mystique là-dedans, c’est juste une mécanique énergétique.

Pour cette raison on peut ressentir ce ras-le-bol qui traduit finalement la fin de ce passage, on a envie de revenir à sa vie matérielle, on n’a plus les mêmes repères et la colère monte! Car quand le masque des croyances, conditionnements et illusions qui nous ont bercés tombent, quand même les voiles de la spiritualité se déchirent, on peut se sentir vite déboussolés.


Quand ça arrive: ne vous inquiétez pas, vous êtes sur le bon chemin

Et s’il le faut, on se fait accompagner!


À ce moment-là faites vous confiance. Vous êtes votre seul maître, mais pour de vrai cette fois!

Plus besoin de s’identifier à tous les rôles joués ici ou ailleurs, l’unique identité qui se révélera au-delà de ce carcan c’est votre essence.


Autrement dit, revenir à la matière après ce passage est un acte de foi.. envers soi-même!


… et ça fait tellement du bien!!!


Katia



 
La Via Lattea
Mentorat & Accompagnements à 360° en 1:1 pour les personnes prêtes à s’engager & à se réaliser pleinement

Posts similaires

Voir tout

Comments

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
bottom of page